Anxiété

S’il est normal de ressentir de l’anxiété la veille d’un examen ou lorsque l’on se trouve face à un problème ponctuel, il arrive que ce sentiment prenne une importance injustifiée et handicapante.

Qu’est-ce que l’anxiété ?

Ghislaine Pogonkine Sophrologue

L’anxiété est une réaction normale qui devient une maladie lorsqu’elle survient alors qu’aucun événement ne la justifie vraiment. On parle alors de troubles anxieux, incompatibles avec la vie quotidienne. L’anxiété peut prendre plusieurs formes : anxiété généralisée, phobies, troubles paniques ou troubles obsessifs compulsifs, les TOC. Les troubles anxieux s’expriment de très nombreuses manières selon l’histoire familiale et personnelle du patient, son hérédité, son imaginaire ou les causes des premiers épisodes d’anxiété.

Quelles formes l’anxiété peut-elle prendre ?

L’anxiété peut être diffuse, persistante, irrationnelle et concerner la plupart des situations de la vie quotidienne. On parle alors d’anxiété généralisée. Cette angoisse impossible à contrôler est source de souffrance et rend impossible tout plaisir.

L’anxiété peut également se fixer sur une ou plusieurs situations très précises dont la présence va provoquer des symptômes intenses. Ce sont les troubles phobiques. La phobie devient grave lorsqu’elle oblige la personne touchée à restreindre ses activités.

Parfois, l’anxiété se concentre de manière intense sur une période très courte, quelques minutes à peine. Sans signe annonciateur, elle surgit violemment et provoque des symptômes qui peuvent simuler une crise aiguë de maladie cardiaque, pulmonaire ou neurologique. Ce sont les troubles paniques, également appelés attaque de panique ou crise d’angoisse.

Quelle que soit la forme de l’anxiété, ses manifestations sont souvent similaires. Aux symptômes psychologiques (angoisse, peur, nervosité, difficultés à se concentrer, irritabilité, distraction) s’ajoutent des symptômes physiques parfois éprouvants : palpitations cardiaques, tension musculaire, sensation d’étouffement, sueurs, bouffées de chaleur ou de froid, sensation de boule dans la gorge ou dans l’estomac, insomnies, etc. Ces symptômes physiques n’évoquent pas toujours de manière très évidente l’anxiété, et les patients redoutent d’être atteints d’une autre maladie.

Dans certains cas, l’anxiété ne provoque pas ce type de symptômes mais entraîne la mise en place d’une action répétitive destinée à la soulager de manière temporaire. Ce sont les troubles obsessionnels compulsifs (TOC). Le rituel adopté se répète de plus en plus souvent et finit par gêner la vie sociale et professionnelle de la personne, qui vit son anxiété dans le secret et la honte.

Soulager et prévenir les tensions musculaires

tensions musculaires

Par cette douleur, le corps signale que les muscles sont durcis et que la mobilité est réduite.

Par des exercices spécifiques de sophrologie, il est possible de soulager les douleurs résultant d’une tension musculaire en travaillant non seulement sur la conscience du corps, la zone tendue mais également sur la mobilité ainsi que la posture.

Prendre à temps des mesures préventives et de bonnes habitudes, peut être le moyen d’éviter les tensions musculaires. Il est important de maintenir une activité physique régulière.

Le sophrologue guide la personne étape par étape tout au long de la pratique des techniques corporelles, ceci afin que la personne puisse les pratiquer seule en toute autonomie. Si la tension musculaire est causée par un surmenage psychique et du stress, des exercices supplémentaires seront indiqués afin de faciliter la mise à distance des éléments anxiogènes.

Douleurs chroniques, comment la sophrologie peut vous accompagner ?

Ghislaine Pogonkine Sophrologue

En France, 19 millions de personnes sont atteintes d’une maladie chronique, dont 13 millions avec une limitation dans la vie courante.

La thérapie alternative de la sophrologie peut vous aider à mieux gérer celle-ci.

La sophrologie permet de réguler à la fois l’intensité et la perception de la douleur. Le premier objectif est de”défocaliser”, c’est-à-dire de déplacer l’attention de la zone douloureuse vers une autre zone qui ne l’est pas. En éloignant notre attention, notre cerveau modifie sa perception de la douleur. La personne va être accompagnée progressivement vers des sensations agréables.

Ensuite la sophrologie peut aider à soulager les personnes atteintes de douleurs chroniques, et ce en permettant d’apprendre à gérer son stress et la douleur, d’accepter le traitement, de soulager les troubles du sommeil et la fatigue qui en résultent, pour continuer à vivre son quotidien et avoir des projets.

Améliorer son bien-être au travail avec la sophrologie

Businesswoman resting for increasing productivity

Consulter votre sophrologue dans ces situations de mal-être au travail vous permettra d’apprendre à agir efficacement sur votre état corporel et mental, d’abord de manière curative pour retrouver votre bien-être au travail, puis de manière préventive pour le préserver durablement.

La pratique régulière de la sophrologie offre à chacun la possibilité de trouver ses leviers internes pour mieux vivre son travail. En agissant sur votre état corporel (tensions et douleurs d’origine posturale ou résultant d’un état de stress, fatigue) et mental (stress, troubles de la concentration, manque de confiance en soi, peurs, angoisses), la sophrologie vous permet non seulement de préserver votre santé physique et mentale au travail, mais également de booster vos potentiels au travail.

L’efficacité de la pratique de la sophrologie se manifeste rapidement, elle se mesure à court terme. En quelques jours, la personne souffrant de mal-être au travail ressent les premiers signes de soulagement. En quelques semaines, elle constate de réels bienfaits en profondeur.

Les exercices de sophrologie sont simples à réaliser, ne nécessitent aucun matériel, ni aucune tenue vestimentaire particulière et demandent peu de temps. L’essentiel est de les pratiquer régulièrement. Une fois devenu autonome dans la pratique de vos exercices, vous pourrez continuer à les pratiquer aussi longtemps que vous le souhaiterez et de manière adaptée, en fonction de vos besoins du moment, pour préserver votre bien-être au travail.

Si vous ressentez du mal-être au travail, n’attendez plus pour consulter votre sophrologue. Plus vous agirez rapidement, plus il vous sera facile de retrouver votre bien-être.

Définitions courtes

Burn-out

Etat d’épuisement physique, mental et émotionnel résultant de situations au travail trop exigeantes.

Bore-out

Syndrôme d’épuisement professionnel  par  le manque de travail et l’ennui au travail.

Brown-out

Peut se définir comme le manque de sens dans son travail quotidien, appelé également « maladie du désengagement au travail ». Il se caractérise par une baisse de l’engagement des collaborateurs résultant d’une perte de sens au travail, d’un manque de compréhension du sens de leur mission et de l’absence de mise en perspective de leurs tâches. La personne travaille alors sans réellement se préoccuper de la qualité de ce qu’elle produit et démissionne mentalement de son poste.

Mal-être au travail, stress, souffrance au travail, comment agir pour retrouver son bien-être ?

consultation

Si le travail constitue une source d’épanouissement, de réalisation de soi et même de dépassement de soi, il peut aussi en fonction du contexte de travail (c’est à dire de la charge de travail, des conditions de travail, de son organisation, des modes de fonctionnement et de la qualité des relations inter-personnelles au travail) être source de mal-être, de stress, d’anxiété voire de réelle souffrance.

Des formes extrêmes de souffrance au travail sont aujourd’hui bien connues, « burn out », « bore-out » et « brown out » (voir définitions en fin d’article). Si ces formes extrêmes de souffrance au travail existent toujours malheureusement, dans la grande majorité des cas, le mal-être ressenti au travail reste plus diffus et insidieux, presque banal.

Ainsi, la notion de mal-être au travail caractérise toutes ces situations où des personnes vivent leur travail quotidien comme un labeur, une corvée ou à tout le moins une épreuve quotidienne nécessitant de mobiliser beaucoup d’énergie pour y faire face.

Stress, tensions ou douleurs corporelles, difficultés de concentration, troubles du sommeil, fatigue chronique, peurs voire angoisses, manque de confiance en soi, peur de prendre la parole en public, manque de créativité, autant de maux très répandus qui peuvent gâcher le plaisir de travailler.

Si certains leviers d’action n’appartiennent qu’à la direction et aux manageurs pour améliorer le bien-être au travail, d’autres leviers sont à la disposition de chacun pour agir sur son bien-être personnel au travail.

Consulter votre sophrologue dans ces situations de mal-être au travail vous permettra d’apprendre à agir efficacement sur votre état corporel et mental, d’abord de manière curative pour retrouver votre bien-être au travail, puis de manière préventive pour le préserver durablement.

Stress et surmenage

images (2)

Qu’est-ce que le stress ?

Le stress est l’ensemble des réponses d’un organisme soumis à des pressions ou contraintes de la part de son environnement. Ces réponses dépendent toujours de la perception qu’a l’individu des pressions qu’il ressent.
Il s’agit d’une séquence complexe d’événements provoquant des réponses physiologiques, psychosomatiques.
On parle de stress positif ou négatif. Le stress est différent de l’anxiété, celle-ci est une émotion alors que le stress est un mécanisme de réponse pouvant amener différentes émotions, dont l’anxiété.

Quels sont les premiers symptômes du stress ?

    • Les tensions musculaires ,
    • Les troubles du sommeil,
    • La fatigue,
    • la perte d’appétit,
    • L’anxiété, l’énervement,
    • Les troubles de l’humeur et le repli sur soi,
    • La baisse de libido.

Sophrologie et gestion du stress

Reconnue par le milieu médical dont elle est originellement issue, appliquée dans le domaine sportif où les sportifs de hauts niveaux sont soumis à un stress permanent du à la compétition et présente au sein de l’entreprise dont les effets du stress sont la cause de pathologies, la Sophrologie représente une solution simple et efficace de par la simplicité de sa pratique et son adaptabilité à la portée de tous.

En effet, dès les premières séances, les effets de la pratique des techniques sophrologiques se font rapidement ressentir par la baisse du rythme cardiaque et des tensions musculaires, une meilleure concentration, la mise à distance ainsi qu’une meilleure résistance aux facteurs de stress, une meilleurs oxygénation, le sommeil recouvré ainsi que le retour à la vitalité.

Êtes-vous stressé ?

Si vous rencontrez des difficultés à surmonter votre quotidien, si vous ressentez les premiers signes de stress, il n’est pas trop tard pour consulter.

Troubles du sommeil

Comprendre-et-prevenir-les-troubles-du-sommeil

L’une des causes les plus fréquentes de l’insomnie primaire est le style de vie stressant – problèmes personnels, professionnels, habitudes de vie peu saines, etc.

La Sophrologie Caycédienne, méthode à l’efficacité avérée dans la prise en charge du stress et de l’anxiété, propose des techniques psychocorporelles à pratiquer pendant la journée et/ou juste avant de dormir. Elles réduisent le temps de latence de l’endormissement et augmentent la qualité et la durée du sommeil.

Pratiquer ces techniques permet également à tout un chacun de mieux se connaître, de mieux se reposer, de se ressourcer pleinement et d’améliorer sa qualité de vie tout en mettant à distance les pensées anxiogènes…

Bien vieillir

Bien vieillir, c’est optimiser ses capacités mentales, assouplir son corps en douceur, travailler sa mémoire, mieux gérer les douleurs, les tensions.

C’est aussi avoir des projets à sa mesure, parcourir cette philosophie de vie qui se développe au fil du temps, accepter que le ralentissement soit notre nouvelle façon d’être pour ainsi aspirer au calme du moment présent.

Relation et communication couple – parents – famille – enfants

Parfois nous nous heurtons à des blocages dans la communication au sein de notre couple ou de notre famille il n’est alors pas aisé de trouver une issue tant que nous sommes directement enclavés dans une ambiance devenue inconfortable, confronté à une forme d’inertie, d’oppression, d’inquiétudes, d’un manque de clarté pour trouver une solution efficace.  

Faire appel à un professionnel, extérieur à la famille, peut simplement redonner une visibilité différente, un second souffle, une direction que nous n’avions pas perçue pour nourrir à nouveau des projets.

Parentalité

Accueillir un enfant peut générer des questionnements, le besoin d’être rassuré sur sa capacité à être parent. Nous apprenons à vivre les changements du corps en favorisant un espace de relâchement des tensions et des douleurs.

Nous préparons l’arrivée de bébé dans un état d’esprit positif et anticipons le retour à la maison dans de bonnes circonstances favorables à un bon épanouissement familial.

Douleurs et troubles

Dans la gestion des douleurs, nous parlons de notre relation à la douleur, de son impact psychologique et moral, parvenir à vivre avec, mieux gérer les périodes de crise.

Nous utilisons des techniques également utilisées dans les troubles du sommeil, les MSC (Hypersensibilité Chimique Multiple), l’anxiété,  les traumatismes, troubles obsessionnels compulsifs (TOC), dans les phobies et les acouphènes.

Handicap, maladie, cancer

S’accompagner… Nous abordons dans ce travail le vécu quotidien, le corps dans son image, sa perception, l’image de soi et tentons de trouver d’autres approches pour retrouver une part d’autonomie, optimiser ses ressources physiques et mentales, retrouver sa place dans la vie, s’accepter pour se réécrire, percevoir des capacités nouvelles qui nourrissent parfois des projets très innovants, se donner la possibilité de faire ce que nous n’aurions jamais osé faire… Avant…

Dépression

perte des repères, confusion, manque d’énergie, de motivation, d’allant, peur de l’inconnu, se sous-estimer, se dévaloriser, ne plus avoir d’intérêt ni pour Soi ni pour l’entourage, avoir la tête vidée, ne plus être en contact avec son corps, se sentir loin de Soi et ne pas avoir la capacité de se « ramener », chaque mouvement, ou action demandant tant d’effort , se sentir comme « englué », comme si il n’y avait plus de courant ou de pilote à bord du véhicule, avoir perdu le dynamisme ou la volonté suffisants pour réactiver l’étincelle…

Nous pouvons parfois avoir l’impression d’être loin de Soi, de ne plus se reconnaître et pourtant nous ne nous sommes jamais vraiment perdu de vue…

Nous abordons ici la dimension corporelle, la reconnexion au corps et à la sensorialité, la réactivation de l’impact conscient des ressentis et stimulis des souvenirs positifs pour reconsolider notre présent vécu consciemment.