La Sophrologie authentique

images (11) 

La Sophrologie caycédienne est la sophrologie dans sa forme authentique, avec sa méthodologie originale telle que créée en milieu hospitalier puis développée depuis 1960 par son fondateur, le Dr Alfonso Caycedo, neuropsychiatre.

Un entraînement du corps et de l’esprit pour développer sérénité et mieux-être
La sophrologie est une pratique globale permettant aux personnes d’évoluer harmonieusement dans leur existence en les amenant, grâce à la découverte et au développement de leurs potentialités et valeurs, à leur plein épanouissement.

QU’EST-CE QUE LA SOPHROLOGIE ?

La sophrologie est à la fois une science qui étudie la conscience humaine et un ensemble de techniques et de méthodes à médiation corporelle.
Les techniques et méthodes sophroniques permettent de retrouver un équilibre trop souvent rompu par le stress, la fatigue ou les événements du quotidien.
Elles permettent à chacun de trouver des ressources en lui-même et d’améliorer sa qualité de vie dans l’harmonie entre le corps et l’esprit.

 DEFINITIONS DE LA SOPHROLOGIE

Etymologiquement :
SOS signifie harmonie, tranquillité, sérénité,
PHREN signifie esprit, conscience,
LOGOS signifie étude de, science, connaissance,
d’où la première définition de la sophrologie : Ecole scientifique étudiant la conscience humaine en harmonie.

Une définition plus couramment utilisée est Science de la conscience en harmonie ou Science de l’harmonie de la conscience.

La devise de la sophrologie est depuis sa création :
« UT CONSCIENTIA NOSCATUR »
(Pour que la Conscience soit)

 ORIGINES DE LA SOPHROLOGIE

 Les origines de la sophrologie sont doubles :
– La psychiatrie phénoménologique existentielle,
– La neurologie contemporaine.

La sophrologie est originale dans sa méthodologie et ses concepts.
Ont influencé le travail du Pr Alfonso Caycedo :
– Les techniques de l’hypnose et de la relaxation d’Occident,
– Les procédés mentaux du yoga, du bouddhisme et du zen,
– La philosophie phénoménologique (Hegel, Husserl et Heidegger),
– La psychologie occidentale (Jung, Freud, Jasper).

 DIFFERENCE ENTRE SOPHROLOGIE ET RELAXATION

 Il existe plusieurs niveaux de conscience :
– Le niveau de veille : le cerveau émet des impulsions électriques de fréquences comprises entre 20 et 40 Hz,
– Le niveau de sommeil : le cerveau émet des impulsions électriques de fréquences comprises entre 2 et 6 Hz, 2 Hz correspondant au sommeil profond,
– Le niveau sophroliminal ou niveau a : niveau se situant entre la veille et le sommeil. Le cerveau émet des impulsions électriques de fréquences comprises entre 8 à12 Hz. Notre conscience passe dans cet état lorsque l’on s’endort et lorsque l’on se réveille.

Les techniques de relaxation permettent à la conscience de passer du niveau de veille au niveau sophroliminal.
La fréquence des ondes cérébrales diminue, les tensions musculaires du corps de relâchent, la respiration se calme et le coeur ralentit.
La conscience au niveau sophroliminal rend possible la mise en oeuvre de techniques spécifiques de la sophrologie qui permettent de travailler sur le futur (projection), sur le passé (traumatisme), sur le présent (conflit quelconque), sur l’imaginaire, sur le symbolique et sur le monde des émotions.
En ce sens, la relaxation n’est, en sophrologie, qu’un moyen, pas le but.
En sophrologie, il est possible d’avoir accès à une petite partie de l’inconscient. Ce qui peut permettre des prises de conscience impossibles à l’état de veille. La personne communique avec elle-même, elle expérimente sa vie intérieure.

 LES ETATS ET NIVEAUX DE CONSCIENCE

 L’obtention du bien être passe par l’augmentation de deux facteurs : les états de conscience et les niveaux de conscience.

Il existe trois états de conscience :
– La conscience ordinaire : celle de « monsieur tout le monde »,
– La conscience pathologique : celle de la personne qui est psychiatriquement atteinte,
– La conscience sophronique : celle de la personne qui est en harmonie avec elle-même, avec les autres et avec son environnement.
La vie se trouve avoir plus de goût, plus de couleur. Le quotidien est transformé.

Il est nécessaire de pratiquer des exercices au niveau de conscience sophroliminal pour être plus souvent en état de conscience sophronique.

 LES TROIS PRINCIPES DE BASE DE LA SOPHROLOGIE

 Principe de la réalité objective
Il s’agit de tenir compte de la réalité du client et de celle du sophrologue, de tenir compte et d’accepter les contraintes du patient et celles du sophrologue.

Principe du schéma corporel en tant que réalité vécue
Il s’agit d’apprendre à apprivoiser son schéma corporel et à ne pas être uniquement dans la tête.

Principe d’action positive
Ce principe stipule que toute action positive sur le physique a une action positive sur la conscience et vice versa.